Warning: Parameter 1 to fusion_query_offset() expected to be a reference, value given in /homepages/38/d578671793/htdocs/wp-includes/plugin.php on line 579

La Salette et les calvaires

NOTRE DAME DE LA SALETTE

Si vous passez votre chemin en allant vers la forêt de Velving, vous pourrez vous arrêter, le temps d’un moment de recueillement, à l’oratoire Notre-Dame de la Salette…

Ce bel oratoire, avec un bas-relief du XVIIIe siècle a été béni en 1926 :
salette-1926-velving
Bénédiction de la statue, en 1926 (photo blog J.M. Nimesgern)

Cette Madone présente la particularité d’être représentée en train de pleurer.
Elle fut érigée par la famille Joseph Zimmer, comme indiqué à l’arrière du monument :
inscription-salette-velving

On retrouve de nombreuses inscriptions sur le monument :
« Notre Dame de la Salette
réconciliatrice des pêcheurs
priez sans cesse pour nous »
insciption-salette-avant-velving

Mais aussi la signature de l’artiste, (Altmayer) :
signature-salette-velving

Ainsi qu’un message aux passants rédigé en allemand :
« O Ihr alle, die Ihr des Weges
gehet, schauet und sehet, ob
ein Schmerz dem Meinen gleich ist »
Ce qu’on peut traduire ainsi : « O vous tous, qui passez ce chemin, regardez et dites-moi si une seule douleur égale ma peine »
inscription-salette-velving

Un peu plus loin encore en allemand :
« Sei getreu bis in den Tod, so werde
ich dir die Krone des Lebens geben »
Q
u’on peut traduire : « Sois fidèle jusqu’à la mort, ainsi je te donnerais la couronne de la vie »
inscription-salette-velving

Et, sous le nom des donateurs à l’arrière, une inscription peu visible aujourd’hui en latin :

Des travaux de restauration eurent lieu dans les années 1980, puis M. Auguste Scherer prit soin d’entretenir le monument jusqu’à sa mort.
En 2013, la commune de Velving décida de faire restaurer le monument pour qu’il perdure dans le temps et dans la mémoire collective.
Autrefois, de nombreuses processions y eurent lieu; aujourd’hui la Madone veille sur les passants mais reste assez méconnue, hormis pour la population locale.

LE CALVAIRE DE LA FORET, VERS BRETTNACH

Erigé en 1817, il a été dédié à Catherine JAGER, victime des travaux forestiers de l’époque, alors qu’elle amenait le repas aux membres de sa famille afférés à la coupe des arbres. On peut lire sur la stèle l’inscription suivante en langue allemande :
HIER IST ANNA KATH. JAGER
TOCHTER VON
ANTHON JAGER UND
KATH. PLONTZ
AM 5. MAI 1817
DURICH UNGLÜCKLICHEN FALL
EINER BAUMES IN DAS
BESSERE JENSEITS
HINÜBER GESCHEIDEN
IN ALTER VON 15 JAHREN”
Ce qui peut être traduit de la manière suivante : Ici est décédée Anne Catherine JAGER fille de Antoine JAGER et Catherine PLONTZ le 5 mai 1817 par la chute accidentelle d’un arbre. Elle nous a quittés à l’âge de 15 ans pour le paradis.
(Remarque : L’expression imagée « .. in das bessere jenseits.. » peut se traduire par  « … le meilleur au-delà… » Donc par le paradis)
calvaire-foret-velving

LE CALVAIRE DU CIMETIERE

Aucune date de construction du calvaire n’est apparente. On peut admettre qu’il a été érigé après l’édification de l’église Saint Pierre dans les années 1820-1830. La pierre dans laquelle l’ensemble du monument a été sculpté est un grès très friable et sablonneux. L’érosion du temps a rongé le bas-relief inférieur ainsi que les deux têtes d’anges qui seront amenés à disparaître tôt ou tard. Heureusement le crucifix reste pratiquement intact.
calvaire-cimetière-velving

LE CALVAIRE RUE DE LORRAINE, A COTE DE LA CHAPELLE

Le calvaire à côté de la chapelle a une histoire peu banale : lorsque les troupes américaines entrent à Velving un beau matin de septembre 1944, le monument sera la cible des soldats. Des impacts de balles sont encore visibles de nos jours, mais le monument n’a pas été détruit. Au fil des années sa masse n’a cessé de s’incliner sous la poussée de nombreuses racines du marronnier octogénaire qui l’abrite.
Sur la stèle érigée en 1896, on y lit l’inscription suivante en allemand :
”WER VOR DIESEM KREUZ
5 VATER UNSER U. 5 AVE MARIA
BETET GEWINNT
40 TAGE ABLASS

Ce qui se traduit ainsi : « Qui prie devant cette croix 5 Notre Père et 5 Je vous salue Marie gagne 40 jours de rémission »
calvaire-chapelle-velving calvaire-chapelle-velving calvaire-chapelle-velving

LE CALVAIRE RUE DU MOULIN

Erigé en 1775, il a été rénové en 1902. La pierre d’autel et le socle ont été réaménagés bien plus tard par la famille Schmitt. Le plus ancien crucifix en pierre encore visible de nos jours se trouve à l’angle de la rue du Moulin et de la rue des Fontaines. On peut y lire l’inscription suivante en latin et en allemand :
”O CRUX AVE
SPES UNICA
ERRICHTET 1775
ERNEUERT 1902

Ce qui se traduit par : « Salut O croix unique espoir érigée en 1775 rénovée en 1902 »
calvaire-moulin-velving

LE CALVAIRE CHEMIN DES ETANGS

Apparemment aucune inscription n’est visible sur le monument.
calvaire-etangs-velving

(Sources : Archives départementales de la Moselle, wikipedia, blog de Jean-Marc Nimesgern → Site Internet)